Camp 2017

A propos du camp

« Un camp… pas comme les autres  » est un camp d’été à but non lucratif proposant à six jeunes handicapés de la vue ainsi qu’à six jeunes accompagnants voyants du même âge, une semaine d’activités extraordinaires.

Créé en 2015 par Charles-André Roh avec le soutien financier du Kiwanis Nyon-La Côte, ce premier camp pas comme les autres était une expérience plus que prometteuse qui a vite séduit d’autres associations qui ont immédiatement démontré leur intérêt pour le futur.

L’année suivante, La Fédération Suisse des Aveugles et malvoyants (FSA) a pris la décision d’assurer à son tour le financement de ce camp, que seul Charles-André Roh, alors Président de la section vaudoise de la FSA, pouvait organiser avec son charisme et surtout un réseau exceptionnel de personnes habituées à sa manière peu conventionnelle mais très efficace de travailler.

Relayé par le web, des chaînes de télévision nationales et des médias locaux, ce second camp… pas comme les autres, a connu un vif succès sur le plan Suisse et une troisième édition du camp a immédiatement été programmée pour 2017.

Si le camp 2016 était un camp ambitieux, le projet présenté en ce début d’année, adopté par la Fédération Suisse des Aveugles et malvoyants qui a renouvelé son engagement financier pour 2017 dépasse carrément les limites de ce que l’on pouvait espérer avec des activités encore plus exceptionnelles.

Ce camp hors du commun, encadré par des professionnels expérimentés, a permis aux jeunes handicapés de la vue et leurs compagnons de découvrir de nouvelles activités passionnantes mais il a également été l’occasion pour eux d’apprendre à vivre en communauté, pendant une semaine avec des personnes du même âge en faisant abstraction de tous les préjugés liés au handicap.


Lundi 3 juillet 2017

C’est enfin le grand jour pour le camp des jeunes FSA 2017 !

Après la réception des jeunes et des parents suivie d’un premier repas sous la grande tente les participants ont pu écouter avec attention le discours de bienvenue de Charles-André ROH créateur et organisateur du Camp pas comme les autres…

Écouter le discours de bienvenue du camp

Les jeunes ont ensuite pu prendre possession de leur lit dans le dortoir mis à la disposition du camp dans locaux de la protection civile avant de retourner au manège pour faire plus ample connaissance. Ils ont reçu l’équipement de survie gracieusement offert par la société Cotfer partenaire du camp des jeunes depuis 2016, avant de s’atteler à la mission Chupa chups destinée à remercier les personnes qui nous ont reçu durant le camp


La tête dans les étoiles

Après le repas du soir ou nous avons pu savourer de délicieux hamburgers au feu de bois, le Professeur Georges Meynet de l’observatoire de Genève nous a parlé d’astronomie


Écouter un extrait de la conférence

Écouter la première partie de la conférence.
Écouter la seconde partie de la conférence.


Mardi 4 juillet 2017
Visite à la police cantonale vaudoise

Réveil dans la bonne humeur des participants dans l’abri de la protection civile de Chavannes-de-Bogis après la première nuit passée en commun.

Tous les participants ainsi que les accompagnants et chiens-guides ont été réveillés quasiment en pleine nuit pour prendre une douche avant d’attaquer cette deuxième journée d’activités.

Petit-déjeuner à 6h15 et départ en car à 6h50 en direction du centre de Commandement de la Police Cantonale vaudoise.


8h00

Après l’accueil du groupe avec les cafés et croissants gracieusement offerts les activités commencent avec un atelier de prévention


Écouter le début de la présentation de la journée et un extrait de l’atelier de prévention sur les dangers de l’Internet


Suite des activités du matin organisées par les différents responsables des ateliers, les participants découvrent la sécurité informatique avec une présentation exceptionnelle préparée par le service de prévention de la Police et ce au moyens de supports adaptés aux personnes aveugles et malvoyantes sous la forme de traductions en Braille et d’un explicatif en caractères noirs décrivant les pages du Powerpoint.

Un vrai régal que d’obtenir des informations concrètes et pointues par des professionnels de la prévention qui peuvent bénéficier d’exemples de tous les jours.

La brigade canine a également présenté aux jeunes ses activités.

Explications sur la formation des chiens ainsi que les différentes missions confiées à ces animaux qui vient en permanence avec leurs maîtres.

Un jeune chien d’intervention a été présenté aux participants qui purent ainsi découvrir la connivence pouvant exister entre lui et les chiens-guides pour aveugles accompagnant les participants.



Écouter la présentation des chiens policiers.

Le dernier atelier de travail avant le repas de midi était animé par le responsable du DARD, le détachement d’action rapide et de dissuasion.


Écouter un extrait de la présentation du DARD

Présentation des différents moyens d’intervention, des armes et des outils permettant d’assurer la sécurité de ces hommes rompus à des interventions hors normes.

Les jeunes purent également tenir en mains différentes armes d’intervention et surtout les toucher et les utiliser lors de tirs dans des conditions de sécurités adaptées

Repas au centre de Commandement de la Police vaudoise

Enfin un repas offert par le Commandement de la Police dans ses locaux permit aux jeunes d’apprécier un véritable menu de circonstance… du poulet.

Robot démineur


16h00
Suite des activités offertes aux jeunes.

Une présentation du détachement de recherches des explosifs a été fortement appréciée par les jeunes qui purent découvrir les combinaisons d’intervention et surtout se mettre aux commandes du robot de déminage.

Robot démineur


Écouter un extrait de la présentation de l’activité déminage

Au niveau de la prévention des accidents, tous les jeunes eurent la possibilité de découvrir l’utilité des ceintures de sécurité dans un véhicule adapté pour effectuer des tonneaux simulant un accident de la route.


Écouter un extrait de la présentation du véhicule

Une simulation appréciée par les jeunes car il s’agissait de sensations inconnues mais particulièrement fortes.

Puis une démonstration d’intervention

démonstration d'intervention


Écouter un extrait de la démonstration d’intervention

Après toutes ces activités les jeunes purent remercier les gendarmes engagés dans cette journée exceptionnelle en remettant une petite attention avant de prendre le car pour retourner au camp et de s’arrêter au bord du lac à la Buvette du port de Crans pour apprécier des excellents filets de perches.


20h00
Retour aux cantonnements.

Arrivés aux cantonnements, une bonne douche et préparation des affaires pour les activités des jours prochains.

Repos apprécié surtout en prévision d’un prochain réveil fixé à 6heures du matin.


Mercredi 5 juillet 2017
Visite des véhicules militaires à la caserne de Thoune

C’est après une courte nuit que les participants ont pris le car à 7h00 en direction de la caserne de Thoune.

Le trajet qui a duré environ deux heures a permis aux jeunes de finir la nuit et prendre des forces pour affronter leur journée militaire ou des activités spéciales ont été prévues.


Écouter la présentation de la journée

Après la réception à l’entrée de la caserne on est déjà dans le bain en embarquant sur les véhicules blindés.

Séparés en deux groupes pour des raisons d’organisation les participants ont fait un tour dans trois véhicules différents et éprouver des sensations qu’ils n’auraient pas pu avoir faute de pouvoir effectuer leur école de recrues

A midi les deux groupes se sont réunis dans le centre de subsistance de Thoune où un délicieux repas typique de l’Armée suisse leur a été servi au milieu des nouvelles recrues faisant leurs classes.

L’après midi était consacrée à la visite du hangar où les participants ont pu découvrir les chars

Le jeunes Saliou a pu monter dans la tourelle de l’un d’entre eux pour faire un petit tour en carrousel…

Les « recrues » d’un jour ou pu voir les équipement des soldats que certains ont pu essayer avant de monter dans les véhicules blindés en direction de la forêt pour préparer le bivouac.


Écouter la présentation du bivouac

Après le montage des tentes les soldats ont pu initier les jeunes à leur façon de préparer le repas.

Un trou creusé dans la terre dans lequel un feu est allumé sert de base de cuisson.

Après avoir remercié les explorateurs, les participants se réunissent autour du feu de bois pour échanger leur impression sur cette journée pas comme les autres avant d’aller passer la nuit dans les tentes au milieu de la forêt sous la surveillance des explorateurs.


Expérience hors du commun pour de jeunes aveugles

C’est sous le titre « Expérience hors du commun pour de jeunes aveugles » que le journal La Côte parle du camp des jeunes FSA 2017


Jeudi 6 juillet 2017
Visite des avions de chasse à la base militaire de Payerne

Après avoir fait les exercices de nuit avec la troupe c’est à dire prendre un tour de garde avec les explorateurs tout au long de la nuit pour assurer le confort des dormeurs, les participants un peu vaseux sont montés dans le car en direction de la caserne de Payerne pour la journée « Armée de l’air ».

Suite aux traditionnelles photos de groupe autorisées par le service de sécurité, les participants, visitent le hangar des avions où une faveur toute particulière a été accordée à notre caméraman qui a eu la permission de prendre une photo du jeune Saliou aux commandes d’un grand « Seigneur » des airs nommé F/A-18.

Écouter la visite du hangar d’aviation de la base militaire de Payerne

Un bon repas a ensuite été pris au restaurant Top Air avant le signal du départ vers le Musée de l’aviation militaire à Payerne.

Écouter la visite du Musée de l’aviation militaire de Payerne

La visite terminée les participants ont repris le car pour aller assister à une conférence dans le hangar du Solastratos

Écouter la conférence dans le hangar du Solastratos

Et pour finir la journée les jeunes ont pu prendre un repas-conférence en compagnie de Pierre Dubois explorateur, ethnologue, cinéaste, conférencier, écrivain, passionné d’aventure qui leur a parlé de ses aventure.

Écouter un extrait de la conférence de Pierre Dubois


Vendredi 7 juillet 2017
Activités au manège de la Sallivaz

Murmures au creux de l’oreille

Après une bonne nuit de sommeil et un copieux petit déjeuner les participants ont pu visiter le manège de la Sallivaz en compagnie de Noëlle et Eric.

Ils ont pu se familiariser avec les chevaux, les toucher et poser des questions à leur sujet.


Écouter la visite du manège.

Après la visite des chevaux les jeunes ont pu rencontrer un autre type de monture.

C’est dans un nuage de poussière qu’est apparu une cohorte de 18 motos du Goldwing Club Romandie qui ont été alignées dans un ordre impeccable le long du chalet du manège.

Après les présentations d’usage et les consignes de sécurité sur la façon de se comporter derrière le pilote tout le monde est monté en selle pour une balade de plus d’une heure en faisant le mythique col de la Givrine.

Une expérience renouvelée pour la troisième année et qui sera régulièrement reconduite dans le futur.

La balade sur les chevaux de fer a été suivie par la traditionnelle photo de groupe.

La journée s’est terminée par la soirée officielle et les remerciements à toutes les personnes qui se sont engagées dans cette grande aventure du Camp pas comme les autres.


Écouter les remerciements.

Durant la soirée, les participants et les invités ont pu s’initier à la « Country Line Dance » avec l’Ecole de Danse Flash-Dance


Samedi 8 juillet 2017
Dernière journée du camp au manège de la Sallivaz

Au réveil d’une très courte nuit les participants se sont dirigés vers le chalet du manège pour prendre leur dernier petit-déjeuner en commun sous la grande tente avant d’aller préparer leurs bagages pour retourner à la maison.

La reddition des cantonnements de la PC a eu lieu après le rangement et le nettoyage des locaux par le groupe d’intervention « Écureuil » spécialement recruté par le centre de commandement du camp pour exécuter la délicate mission classée « Top-saleté » qui détermine chaque année comment on sera accueilli dans les abris de la PC l’année suivante…

La journée s’est poursuivie par la réception des parents et la « restitution » des jeunes enchantés par cette semaine pas comme les autres.

C’est avec un petit discours de remerciement suivi d’un repas composé de délicieuses crêpes salées/sucrées que s’est terminé ce « Camp pas comme les autres… », avec la promesse des organisateurs qu’une 4ème édition, encore plus dingue que toutes les précédentes, est d’ores et déjà prévue pour l’année 2018.